Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Les 8 visages d'Internet que vous ne connaissez peut-être pas

16 Octobre 2018 , Rédigé par tresorkalonji.over-blog.com Publié dans #Web, #Dark, #Surface, #Deep, #Hackers, #hacking, #piratage

A l’échelle humaine, la terre dans laquelle nous vivons est certes gigantesque, mais ne représente en réalité, qu’un grain de sable dans l’univers cosmique. Il en est de même de l’Internet. Ce que nous voyons, les interactions qu’y mène au quotidien un utilisateur ordinaire en ligne sont énormes. On estime qu’en 2020, un internaute générera individuellement 1.7 mégas de données par seconde. Mais ces chiffres ne représentent que ceux d’une seule facette de l’Internet qui en a huit.

1. Le Web Surfacique
Qualifié également de web visible ou indexable, désigne la partie du web accessible aux robots d'indexation des moteurs de recherche généralistes. C’est l’internet des pages et contenus que peut trouver Google, Facebook, Twitter et de tout ce que nous connaissons d’ordinaire. Une étude estimait en 2006 à 11 milliards, le nombre de pages indexées dans le web surfacique. 

2. Le Bergie Web
Qualifié aussi de web privé. Il comprend les sites réservés à des utilisateurs restreints et identifiés. Ils ne sont pas indexés par les moteurs de recherche. Les sites dont les accès sont sécurisés par authentification, les serveurs FTP, les contenus piratés (torrents), les serveurs de base de données. 

3. Le Web profond
Nos navigateurs conventionnels (Chrome, Opera ou Mozilla) ne peuvent pas vous y emmener. Il contient essentiellement les archives des sites web du début des années 90 dont les noms de domaines ont expiré. C’est également le dépôt pour des contenus illégaux et offensants (pédo-pornographies, sextapes, codage de virus et autres programmes malveillants, forums spécialisés sur la sécurité informatique, informations politique/économique de premier ordre ; etc.

4. Le Charter
Là, on entre vraiment dans les ténèbres. Ici, vous pouvez acheter des armes, louer les services d’un assassin, récupérer des vidéos bannies, des manuscrits ou documents déclassifiés, des données personnelles (cartes de crédit, passeports, carte de sécurité sociale), acheter ou vendre des organes, des enfants (faussement adoptés), des filles (proxénétisme), voir les contenus censurés par les forums et les réseaux sociaux ( tortures, sexe violent), dealer des minerais ou matières précieuses, solliciter des kidnappeurs, accéder à des données fuitées d’organismes internationaux, gouvernementaux. Le marché noir de l’Internet y réside avec le Bitcoin comme monnaie de référence.

5. Mariana
On dit qu’il est appelé ainsi en raison de l’informaticien de nationalité espagnole qui en serait à l’origine. 

Son accès est beaucoup plus difficile que les niveaux précédents.  Julian Assange et les autres fondateurs de Wikileaks y auraient accès. S’y retrouvent également d’autres activistes et leaders anti-système. 
 

6. Le niveau 6 (Mythique)
Son existence n’est qu’une rumeur. Il serait le royaume des théoriciens du complot. Ceux qui détiendraient des preuves matérielles que les Pharaons d’Egypte étaient noirs et qu’ils maltraitaient les blancs, des rapports déclassifiées ou photocopiées de la CIA sur des opérations clandestines, interventions chirurgicales sur des extra-terrestres dans la zone 51, journaux intimes de Stanley et Livingstone, rapports de la Prima Curia (loge dont Mobutu aurait été le fondateur), etc. 

 

Le niveau 6 serait protégé par un ou plusieurs firewall qui empêchent tout intrus d’y accéder. 

7. Le niveau 7 (mythique)
On l’appelle aussi le brouillard. On dit que c’est le temple des virus et programmes malveillants de tout genre. Les sociétés anti-virus y testeraient leurs solutions et y mèneraient des expériences. Ce serait là également que certaines agences gouvernementales de différents pays, concevraient des bombes web. 

scène de Hacking - Arrow - DC Comics

Des programmes informatiques aux capacités de destruction avancées, les bombes nucléaires du web. 
 

8. Niveau 8 (mythique)
On l’appelle la Première Arche. Il serait hébergé et géré par une puissante intelligence artificielle qui tournerait sur un supercalculateur quantique. 

 

Bright Planet, une institution spécialisée dans la technologie affirme que les données des autres parties de l’Internet, sont de bien meilleure qualité que ceux trouvés dans le web visible (surfacique). 

Les autres parties du Web constituent la MECQUE de tout chercheur en sécurité informatique, qui doit faire le nécessaire pour y accéder au moins une fois dans sa vie (pèlerinage).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article