Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Les virus et programmes les plus dangéreux répérés en RDC

9 Octobre 2018 , Rédigé par tresorkalonji.over-blog.com Publié dans #RDC, #hacking, #virus, #trojan, #ransomware

Quand on fait l’analyse du secteur de la santé dans notre pays, les indicateurs se basent souvent sur le nombre de médecins, celui des maladies les plus endémiques, du taux de prévalence de certaines maladies. Quand est-il lorsqu’il est dès lors question d’informatique ? 

Les programmes malveillants sont les « maladies » qui rongent nos ordinateurs, nos téléphones et nos systèmes d’information et de gestion. Si ces maladies étaient jusque-là connues des seuls techniciens qui les côtoyaient au fil des interventions, le laboratoire de la société anti-virus Kaspersky nous donne une image plus nette de celles qui ont été en vogue pour le mois de septembre 2018.
 

1. UDS: DangerousObject.Multi.Generic

Programme malveillant dont les symptômes se manifestent par le ralentissement des performances globales de l’ordinateur (connexion lente, récupération des touches saisies au clavier, modification de la page d’accueil et redirection vers des sites malveillants). Dans le pire des cas, il peut bloquer la machine et exiger de l’argent au propriétaire. C’est le premier cas avéré de ransomware (logiciel demandant une rançon pour recouvrer l’intégrité d’un système ou de données) détecté en RDC.

2. 
Trojan.Win32.Pony.a 
Comme tous ses autres camarades, il fait de la récupération de données. Du côté de Microsoft, on précise que le risque est sensiblement élevé de le contracter à travers des disques amovibles (flash et disques durs externes), mais également à travers des programmes et utilitaires crackés auquel il est généralement inclus et qui sont téléchargés sur des sites de torrents.

3. 
Trojan.NSIS.BitMiner.gen 
Bon, ici, on ralentit un peu. Vous avez sûrement entendu parler des Bitcoins ? 
Cette crypto-monnaie miracle qui vaut de l’or et qui est la monnaie préférée des terroristes et demandeurs de rançons (si si). Bon, le fait est que, le Bitcoin a effectivement de la valeur. (je ne sais pas si c’est grâce au Kidnapping en tout cas). Quoi qu’il en soit, un écosystème entier permet à cette monnaie de circuler à travers ce qu’on appelle le « minage ». 

Trojan.NSIS.BitMiner est un Troyen qui augmente et oriente les capacités de votre ordinateur pour qu’il puisse miner des bitcoins. En gros, votre machine sert à effectuer des transactions en bitcoin et d’autres personnes (autre que vous) sont payés pour ça.

4. Trojan.Win32.Agent.ifdx
Egalement connue sous l’appellation de Worm:Win32/Fadok.A chez Microsoft. Dans l’explorateur Windows, il apparait aussi sous le nom du processus Mls.exe


5. Trojan.Win32.Agentb.bqyr  
Et on termine avec celui-ci. Il représente 9.68% des cas reportés à Kapersky en RDC. 33,16% des attaques de ce Trojan dans le monde s’étaient déroulées au Burkina Faso en 2017. 

 

Alors un seul conseil, par pitié, même si vous pensez (comme la plupart des personnes que j’ai interrogé) qu’un anti-virus ralentit les performances de votre machine ou de votre smartphone, installez-en un. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article