Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Aux Origines Historiques de l'Explosion d'Internet à Kinshasa

Le déclic ayant provoqué le regain d’intérêt des masses pour Internet, ne s’est déclenché que par l’entremise des péripéties d’une musique congolaise qui, à une certaine époque avait mis de côté son aspect artistique pour sombrer dans les intrigues.
Nous sommes à l’aube de l’an 1999, lorsque le phénomène musical au Congo et à Kinshasa en particulier se caractérise par une animosité sans précédent entre différents groupes musicaux rivalisant d’ardeur pour se prévaloir sur l’échiquier national.


Dans la ligne de mire de ces altercations, la prestation de KOFFI OLOMIDE au stade omnisport de Paris Bercy.
Les spéculations vont bon train dans la capitale où la notion de plein ou de salle comble devait à elle seule justifier la qualité artistique de tel ou tel artiste musicien.


En illustration à cela, plusieurs sites pirates feront leur apparition sur Internet vantant pour la plupart les performances artistiques de KOFFI OLOMIDE et surestimant son record d’affluence jusqu’à avancer des chiffres pharaoniques, surpassant de loin la capacité d’accueil réelle dudit complexe.
Cet état de fait atteindra son paroxysme lors de prestations successive des Artistes WERRASON et JB MPIANA qui ne feront que raviver la controverse.


Les congolais avides de savoir dévaleront ainsi peu à peu dans les différents cybers de la capitale, inconscients de la manipulation caractéristique dont ils furent l’objet.

La guerre médiatique qui s’en suivit largement relayée par une presse totalement en marge de ce nouveau mode de communication ne fera que pérenniser cet état de faits. C’est ainsi même que depuis lors et jusqu’à ce jour, Internet passe pour la plupart de gens peu instruits ou mal informés comme la source de véracité et d’authentification de l’information par excellence.


Des chiffres contradictoires circuleront à propos de ces trois différents concerts. 19 000 personnes pour Koffi, 17000 pour Werra, ou encore 15000 pour JB Mpiana ; cela dépendaient de tel ou de tel autre site, pour la plupart crée de toutes pièces par des fans trop zélées et endoctrinées.


Dans la foulée on entendra parler des éloges que Koffi se serait vu attribué pour sa remarquable prestation par les Autorités françaises elle même.

 

Bien qu’Internet Grand Public ait fait son apparition dans les grandes agglomérations de la RDC vers 1997 avec Raga et Inter Connect, l’explosion de son utilisation aura eu la "polémique musicale congolaise" comme déclic. La désinformation ayant succédés aux Bercy aura aussi crée un autre problème, celle de l’aliénation des gens au Net.
Les congolais la perçoivent comme le Harem incontestée du savoir. Tout ce qui s’y trouvent est vérité.


Pour un journaliste professionnel ou non, il suffit de saisir un mot clé dans un moteur de recherche et de cliquez sur les sites apparaissant en premier sur la page de recherche, d’y récupérer les infos recherchées et s’en aller.


Tout cela parce que c’est Internet. Ainsi A t’on vu des gens pourtant sensés défendre des ragots et des demi vérités ramassées sur la Toile sans prendre la précautions de comparer et de vérifier les sources de ces informations ainsi que leur crédibilité.

 

Quoi qu’on en pense, même si les querelles de nos  musiciens sont totalement stériles, ils auront indirectement contribué à la promotion du Réseau des Réseaux auprès de la population, et essentiellement celle de Kinshasa ; malgré que cela se soit fait dans le mauvais sens.
Mention spéciale à JB MPIANA. Les risques ou les rumeurs d’avortement de son concert suite à la non présence de cette prestation sur le site officiel de Bercy à l’époque ont été parmi les éléments ayant ravivé de plus en plus la polémique et fait d’Internet un point de référence.

 

De plus, la sortie de son album qu’il baptisera étrangement « Internet » ; bien que la justification de ce titre ait été ambiguë à quelques semaines de sa prestation le 22 septembre 2001 à Paris Bercy, couplée à la diffusion de son site internet (www.jbmpiana-bcbg.com) très médiatisé sur les ondes télé de la Chaîne Antenne A via sa chronique musicale ont été parmi les éléments catalyseurs qui ont vivement suscité l’attrait des gens au réseau des réseaux ( Internet).

 

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :