Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Diplomatie dans le numérique : la RDC traîne les pieds

12 Novembre 2020 , Rédigé par TDK Publié dans #diplomatie

A l’ère où les rapports sociaux se sont vus bouleversés suite au Coronavirus, le numérique est devenu le nouveau pont qui permet de socialiser les individus dans le respect des gestes barrières. Loin des traditionnelles poignées de main prisées par les politiques ; le virtuel a imposé de nouveaux codes de conduite et de nouvelles règles. 

Le Conseil des ministres en République démocratique du Congo se tient par visioconférence depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire en mars 2020. Il en est de même de nombreux sommets dont celui de la CEEAC ou encore le mini-sommet régional des pays membre de la CEPGL. 

Des rapports entre le Congo et les Etats-Unis
Elles sont au beau fixe. L’Ambassadeur des Etats-Unis à Kinshasa l’a réaffirmé à l’occasion de l’accomplissement de ses deux années de mandats en RDC. 

Pourtant, depuis l’élection du futur locataire de la Maison Blanche, les relations diplomatiques entre le président élu, Joe Biden et le président Tshisekedi sont encore au point mort. Du moins, dans le numérique.

Si le Président élu Joe Biden ne suit que 30 leaders mondiaux sur Twitter, il est par contre suivi par 134 chefs d’Etat et de gouvernement et ministres des Affaires étrangères. Ils n’étaient qu’à 62 à le faire avant les élections américaines du 3 novembre. 

Après son entretien téléphonique avec certains dirigeants mondiaux, on s’attend à ce que le président élu suive le français Emmanuel Macron, le Premier ministre Japonais Yoshihide Suga et l’Allemande Angela Merkel. 

Un geste qui équivaut dans la sphère diplomatique digitale à une action de haute portée politique, même lorsque l’interlocuteur est perçu comme hostile. 

C’est le cas de l'ambassadrice Susan Rice qui est largement pressentie pour devenir secrétaire d'État ou du moins, occuper un poste influent au Département d'Etat dans la future administration Biden et qui ne s’est pas embarrassée à suivre le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif et le président iranien Hassan Rohani. 

On notera également dans sa gibecière, le Canadien Justin Trudeau , le Rwandais Paul Kagame et le pape François.

Et la RDC ?
Le Président Félix Tshisekedi présidera l’Union africaine dès février 2021. Un poste stratégique au vu des relations qu’entend mener Joe Biden avec le continent et d’autres organisations supranationales comme les Nations unies. Cependant, le compte Twitter de la Présidence n’a pas encore fait le premier pas. La situation est encore plus ambiguë avec le Ministère congolais des Affaires étrangères. 
Le compte anciennement géré par l’ancien ministre She Okitundu se trouve déjà dans la liste des followers de Joe Biden, alors que l’actuelle administration a supprimé son ancien compte créé en janvier pour en faire un tout nouveau début novembre. 

Le compte qui suit Joe Biden n'est plus à jour depuis 2017


L'établissement de relations numériques est un exercice compliqué du protocole diplomatique. Avec plusieurs doublons des institutions sur les réseaux sociaux, la stratégie d’influence de la RDC sur la scène internationale est très restreinte et trouve peu d'échos dans la sphère numérique mondiale. 

L'ancien site du Ministère congolais des Affaires étrangères
L'ancien site du Ministère congolais des Affaires étrangères

 

Plus d’une année après le lancement du Plan numérique national, les administrations congolaises continuent toujours de marquer le pas. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article