Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Spéculation sur le taux de change en RDC : les usagers se réfugient dans le mobile money

3 Août 2020 , Rédigé par TDK

L’on assiste depuis le début du week-end à une forte spéculation sur le taux de change en RDC. 

En effet, après une forte dépréciation sur le marché et dont la conséquence a été la hausse des biens de consommation, la parité dollar – franc congolais a subitement dégringolé, passant de 2020 FC à 1700 FC pour 1 dollar en moins de 48 heures.

Bien avant, au cours du Conseil des ministres, le président de la République avait ordonné la mise sur pied de mesures fortes pour stopper l’érosion du franc congolais dont la volatilité avait atteint des proportions inquiétantes, suite notamment au ralentissement de l’activité économique pour cause de Covid19.

Une bataille politique
Depuis fort longtemps, les politiciens ont joué sur la question de la parité entre le dollar et le franc congolais pour évaluer la popularité de leurs performances économiques. Quand j’étais petit, il n’était pas rare d’entendre le marché réagir à la nomination d’un membre de l’opposition à la Primature pour voir le zaïre monnaie de l’époque prendre de la valeur ou inversement, l’ascenseur, quand une mesure économique ou un événement politique négatif arrivait.

 

Marche contre le taux du franc congolais RDC


Pour faire plus simple, la faillite industrielle du Zaïre au début des années 90 après deux pillages qui ont réduit la capacité de production à néant, a exposé le pays à cette situation qui dure depuis maintenant trente ans. Les opérateurs économiques, butés à l’inconvertibilité du franc congolais hors de nos frontières, sont obligés de chercher des devises pour régler leurs notes d’importation. Une situation qui, lorsque peu de devises circulent sur le circuit bancaire, entraîne une hausse, les obligeant à se tourner vers les « cambistes », une corporation de changeurs de monnaie qui en profite souvent pour dicter sa loi. 

Mobile money 
Suite à la décision du Président, le gouverneur de la Banque centrale a publiquement dénoncé les opérateurs de télécom, les accusant de jouer à la surenchère et de favoriser la spéculation à travers leurs applications de mobile money où les taux étaient jugés élevés. 

Devant la réticence des cambistes à monnayer ou faisant face à des taux plus bas, de nombreuses personnes ont stocké leur argent dans ces applications et profité de ces taux pour obtenir plus de francs. 


La mise en garde de la Banque centrale et l’annonce de mesures de rétorsion ont contraint les opérateurs à arrêter momentanément le service, qui était inaccessible jusqu’à ce matin. 

La Banque des banques annonce également l'injection de 25 millions de dollars américain sur le marché pour consolider le taux. Ce lundi, de nombreuses banques commerciales refusaient d'effectuer les transactions en francs congolais par manque de liquidités. 

 

Dans les supermarchés, on se veut plus discret (pas de pancarte affichant le taux) mais une situation identique avec un taux de 2000 francs pour 1 dollar tel que je l'ai constaté ce matin en faisant mes courses. Sauf que là, il faut consommer pour pouvoir en bénéficier. Ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article