Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Le 8 mai : un Tsunami spirituel annoncé dans le ciel congolais

3 Mai 2020 , Rédigé par TDK

Que va-t-il se passer ce 8 mai 2020 ?

A en croire une prophétie audio largement relayée ces dernières 24 heures sur les réseaux sociaux congolais, un événement naturel sans précédent créera à cette date, de multiples dysfonctionnements des communications cellulaires et de la fourniture en électricité.

 

Le soleil quant à lui virerait au rouge et des altérations atmosphériques auraient pour incidence de polluer les eaux.

Celui qui prédit ces événements, enjoint les gens à rester chez eux, oindre les poignets des portes d’huile d’olive et de ne pas recevoir de visiteurs, car ce jour serait celui où, des forces maléfiques seraient lâchées sur Terre pour tenter l’humanité.

 

Ce qu’on sait

Hormis l’angle religieux de cette annonce, les autres aspects décrits dans cet audio sont les caractéristiques typiques d’une éruption solaire. Un phénomène assez rare qui entraîne le changement des champs magnétiques, ainsi que la dégradation de la couche d’ozone, qui n’absorbe plus les rayonnements ultraviolets nocifs provenant du Soleil.

Pour l’heure, rien n’indique qu’un tel phénomène pourrait se produire à une telle ampleur le 8 mai 2020.

 

Sommes-nous prêts ?

Néanmoins, rien n’exclut que le phénomène ne puisse pas se produire dans le temps. Une étude de l'Université deWarwick en Angleterre indique que les éruptions solaires ont lieu tousles 25 ans en moyenne et les tempêtes sévères tous les trois ans et demi.

 

L’éruption qui se déroula au 19è siècle, en 1859 avait plusieurs signes avant-coureurs dont, l’apparition de taches solaires, suffisamment grandes pour être observées à l’œil nu. Dans cette optique, les outils les plus vulnérables sont nos installations électriques domestiques, les centrales ainsi que le réseau de satellites au-dessus de nos têtes.

Le soleil

 

Le scénario le plus envisagé par les scientifiques table sur une interruption de la connexion Internet, la mise hors service de la télé-distribution et du système GPS et des coupures d’électricité.

 

Si les réseaux électriques (nucléaires) en Occident disposent de sources auxiliaires pour prendre le relais en cas de surcharge de tension, le système congolais n’offre pas les mêmes garanties en cas d’éruption solaire majeure.

 

Nos transformateurs à haute tension sont susceptibles d’être endommagés par les court-circuits qui en résulteraient. Il faudrait un délai d’environ six mois entre la commande d’un nouveau transformateur et son installation.

Entretemps, peux-t-on mesurer les conséquences d’une vie sans électricité dans une grande ville congolaise ?

 

Malheureusement, la question, n’a pas été abordée lors du premier forum sur l’électricité en RDC tenu en 2019. Le panel supposé étudier les menaces sur notre réseau électrique est passé à côté de cette donne.

 

S'il faut six mois pour remplacer un transformateur à haute tension, que se passerait-il s'il était impossible de le remplacer pendant des années, voire des décennies ?

Vous avez envie de savoir à quoi ressemblerait un monde sans électricité ?

Suivez la série Revolution du réalisateur Eric Kripke. Ce n'est pas très enviable comme situation. 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article