Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

E-Sport : le deuxième championnat d'Orange a vécu

10 Décembre 2019 , Rédigé par TDK Publié dans #e-sport, #Afrique, #RDC, #Orange, #Kinshasa

Orange Esport Experience, la deuxième édition de la compétition d’e-sport en RDC s’est déroulée à Kinshasa. Mise en avant par l’opérateur dans les 14 pays dans lesquels il est présent en Afrique, les mordus de la manette se sont retrouvés pendant des heures pour désigner les représentants de la RDC qui participeront à la phase finale, prévue en Tunisie du 14 au 15 décembre 2019 sur ePES 2020 et Street Fighter.

C’est aux alentours de 14 heures, que la communauté des gamers de Kinshasa et le champion de Lubumbashi, unique représentant venu de province, se sont réunis dans un Game Bar situé en face du quartier général d’Orange RDC dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. 

Parmi eux, on comptait également les vainqueurs de plusieurs de nombreux tournois locaux, notamment ceux de la dernière édition du Manga and Geek Days ainsi qu’une délégation de la Fight Room, spécialisé dans les jeux de combat venue de Brazzaville. 

51 joueurs s’étaient inscrits pour disputer le titre à Enoch Mayamba, vainqueur de la première édition et lui disputer hormis un cash prize de 500 $, une place pour représenter le pays en Tunisie sur ePES 2020. 

Enock Mayamba, tenant du titre Orange eSport Cup RDC
Enock Mayamba, tenant du titre Orange eSport Cup RDC

Exempté de tour qualificatif, Enock ainsi que le champion du Katanga, Gaby Bukasa, étaient d’office qualifiés pour les demi-finales. 

Les éliminatoires dureront près de cinq heures et donneront lieu à des parties très disputées. Une occasion pour les joueurs de se rencontrer et de fraterniser dans une enfance bon enfant qui n’est pas sans rappeler, celle des ambiances bars où se regroupent les amateurs de football. 

Côté sélection des équipes, ils sont presque tous unanimes : le Barça et Liverpool sont les plus choisis pour leurs capacités offensives et défensives suivi de la Juventus. 

L'Artiste Anita Mwarabu preste sur le podium
Le rappeur King Lesh lors de sa prestation
Le rappeur King Lesh lors de sa prestation

Les habitués limitent donc leurs choix à ces trois équipes pour conserver leurs chances de succès. Enock le tenant du titre, rappelle même que lors de sa participation en Egypte, presque tout le monde avait choisi l’équipe nationale du Sénégal sur Pro 19 en fonction des performances. 

Les habitués des principales compétitions organisées en ville finissent par se démarquer et à se hisser quart. Des joueurs beaucoup plus FIFA comme Boyika, vainqueur de la première édition du Manga Day ainsi que son frère Lums se détachent. 


Du côté street Fighter Loïc et Jovicet de la Fight Room de Brazzaville écrasent leurs concurrents. 

Le dernier carré
C’est aux alentours de 20 heures que commenceront les épreuves de demi-finales. 

Sur Street, le duo Brazzavillois n’a pas laissé à leurs adversaires le temps de souffler. Des parties à la fois expéditive et impressionnante. Je tire mon chapeau. Rien à dire. 

Côté Pro, Gaby le champion du Katanga n’a pas eu de chance face à Lums devant qui il s’est incliné aux tirs aux buts. Il montera tout de même sur la troisième marche du podium. 

Lums retrouvera Enock en finale après que ce dernier se soit créé une frayeur en demi-finale en jouant en infériorité numérique. 
 

Enock Mayamba remporte son deuxième titre Orange eSpor RDC
Jovicet décroche le titre pour Street Fighter

Enoch conservera son titre après un nul contre Lums que départagea une palpitante séance de tirs aux buts. La soirée a pris fin en musique avec des artistes de la place. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article