Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Retro digitale de la campagne électorale en RDC : Semaine 4

25 Décembre 2018 , Rédigé par tresorkalonji.over-blog.com Publié dans #Afrique, #élections, #RDC, #réseaux sociaux, #internet

Le Vrai Faux militaire

Fakenews RDC - militaire des FARDC appelant au soulèvement

Une vidéo publiée il y’a plusieurs jours, montre un homme se présentant comme un officier des FARDC et qui appelle la population à l’insurrection. Partagée dans plusieurs groupes et comptes, la vidéo suggère que ledit officier se trouve en RDC. Après analyse, des éléments ont pu révéler qu’il s’agit d’un montage et que la vidéo a été tournée en Europe.

Le premier élément est la marque d’un désodorisant pour véhicule accroché au rétroviseur de la voiture (ARBRE MAGIQUE) très couramment utilisé en France.

Le second indice est le passage d’une femme blanche habillée en tenue d’hiver à partir de la quatrième minute, cinquantième seconde.

Le dernier élément est l’insigne qu’il porte sur la partie gauche de son uniforme. Baptisé Foudre par les militaires, il est arboré par les lauréats de l’école d’état-major des FARDC et se porte……sur la droite.

 

Fraude électorale par SMS

La Commission électorale indépendante a signé un partenariat avec une société de télécommunication, pour permettre à leurs abonnés de localiser leurs bureaux de vote par SMS.

Immédiatement après cette annonce, des rumeurs ont commencé à circuler sur Facebook et WhatsApp, accusant la Commission d’utiliser les numéros des cartes d’électeur qui seraient transmis par cette voie, pour voter en faveur de certains candidats.

Des rumeurs amplifiées par des acteurs politiques divers, indexant la société de Télécom d'organiser la fraude en manipulant les données des électeurs. Pourtant, ce genre d'opération d'identification du bureau de l'abonné a déjà été réalisée sous d'autres cieux comme en Tunisie ou en Guinée Conakry.

 

Fake Doc

Un document circulant sur Internet montrait la cartographie du déploiement du matériel de la Commission électorale dans toutes les provinces de la RDC. Alors que le président de la CENI Corneille Naanga, affirmait lors du point de presse relatif à l’incendie d’un entrepôt que ce déploiement avait dépassé les 95%, ce document lui, n’affirmait qu’il n’était fait qu’à 15%.

Intervenant sur la Radio Top Congo le 24 décembre, Jean Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI réfute ce document qui contient sa signature et affirme qu’il s’agit d’un document précédemment distribué à la presse qui a été falsifié.

 

Denis Mukwege prend le parti d’un candidat

C’est ce qui ressort d’un article publié par le site d’information POLITICO CD. L’affaire aurait débuté dans un groupe WhatsApp où Thierry Michel, réalisateur Belge du documentaire l’Homme qui répare les femmes, aurait été menacé par des partisans de Félix Tshisekedi, l’autre candidat aux élections présidentielles.

La nouvelle a ainsi été massivement relayé sur les réseaux sociaux par des membres de la coalition Lamuka comme étant une action commandée par les instances de cet autre parti de l’opposition.

Le directeur de cabinet adjoint de Félix Tshisekedi a démenti l’information dans un tweet et l’article de la RTBF renseigne également que l’administrateur dudit groupe WhatsApp a modéré la discussion et exclut les membres les plus virulents.

POLITICO a depuis présenté ses excuses et des publications relatives à cette affaire ont été supprimées sur Facebook et Twitter.

 

Campagne SMS

C’est l’une des stratégies adoptées par certains candidats à la députation nationale, dont les messages circulent auprès des électeurs de la circonscription de la Lukunga à Kinshasa sur le réseau Airtel. Des sms qui posent la question de l’intégrité des données confidentielles des abonnés télécoms pour qui, de tels messages non sollicités, pourraient être assimilés à du pollupostage électronique.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article