Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
par Trésor Kalonji

Au coeur de Planète A : le salon des jeux vidéo du Mali

22 Décembre 2018 , Rédigé par tresorkalonji.over-blog.com Publié dans #Afrique, #jeux vidéo, #e-sport

Imitant les festivals japonais appelés Matsuri où les cultures traditionnelles japonaises sont mises en avant, le Planete A de Bamako s’est déroulé du 21 au 23 décembre 2018 à Bamako au Mali. Retour sur le premier événement vidéoludique d’envergure réalisé dans ce pays.

De passage à Bamako "la coquette",  j’apprends d’un ami qu’une conférence a eu lieu à l’Institut français. Une activité préparatoire pour l’organisation de Planete A, décrit comme le premier salon du jeu vidéo du Mali en termes d’envergure. 

Les organisateurs décrivent un événement qui se veut un creuset entre la culture manga, les jeux vidéo et le cinéma d’animation. 

Un cocktail de geek avec une dose annoncée de Hi-tech, notamment avec la réalité virtuelle que je venais d’expérimenter au Byblos, une boite branchée de Bamako qui avant la nuit tombée est le repère des joueurs de bowling et d’amateurs de jeux en 9 dimensions qui secouent. 

Start 
L’événement est localisé au mémorial Modibo Keita. La température est quasi insupportable pour le Congolais que je suis. 

Planete A : Salon jeu vidéo Bamako

Environ une dizaine de stands sont dressés dont un podium pour des activités prévues en soirée. Le choix des jeux est assez varié et surtout, obéit presque à une logique de catégorisation par génération. Les plus petits s’adonnent volontiers aux jeux d’arcades comme Mario Kart. 

Dans un stand plus loin, d’autres, plus âgés, exécutent des pas de danse avec Just Dance. D’autres affûtent leurs crayons esquissant leurs personnages de manga préféré. 

Une mini délégation constitué de membres du Gouvernement avec a sa tête, la Directrice de la Cité des enfants, organe dépendant du Ministère de la Femme, de l'enfant et de la Famille a fait le déplacement. 

Mme Koumaré Amina Cissé, Directrice de la Cité des enfants (au centre)

Développeurs
Un stand attire particulièrement mon attention. Celui d’un studio de jeu vidéo local. 

Développeurs de jeux vidéo Mali

Sur le roll-upGenevolt, semble être le jeu mis en avant par ces concepteurs Mohamed KabaBaillo Diallo et Amine Mohamed. Le jeu ressemble à de la baston mode Beat’em up. Malheureusement, le stand est resté vide deux jours durant et était occupé par des squatteurs. 

Ambiance Old School
L’ambiance sonore était assurée par des haut-parleurs diffusant de la musique de bande-son de séries animées datant pour certaines de plus de trente ans. J’ai ainsi entendu de nouveau les génériques de Bioman, Nicky Larson, Tintin, le tour du monde en 80 jours ou les chevaliers du Zodiac en boucle. Certains gamers plus jeunes s’interrogeant pour savoir de quelles chansons il s’agissait. 

Gamers de haut niveau ?

Comme beaucoup d’autres pays africains, le Mali n’est pas présent dans les grandes compétitions internationales de e-sport. Un déficit qui limite la professionnalisation du secteur, qui pourrait constituer un facteur de croissance économique. 

Néanmoins, la connexion Internet que j’ai expérimenté à Bamako ne rassure pas côté compétitivité. Difficile de voir dans ces conditions des Maliens concourir avec les mêmes armes que les sud-africains qui possèdent une longueur d’avance.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article